Benvenguda

L'Ardèche, moun poî

Archive pour avril, 2010

Les chenilles processionnaires

Posté : 9 avril, 2010 @ 7:21 dans t) L'ARDECHE MOUN POI | Pas de commentaires »

Les papillons, qui éclosent durant l’été, entre juin et septembre selon le climat, pondent leurs œufs déposés en rangées parallèles par paquets de 150 à 220 sur les rameaux ou les aiguilles de diverses espèces de pin. L’éclosion a lieu cinq à six semaines après la ponte.Elle donne naissance à des chenilles qui muent cinq fois à des dates variant selon la latitude, l’altitude et la température. Plus on monte vers le nord et en altitude, plus la larve se développe lentement, en abrégeant la diapause nymphale.A l’automne, on les trouve regroupées dans d’énormes nids installés dans les pins. Dans les pins touchés, on peut voir des nids de taille variable composés de fils (comme des fils d’araignée).En hiver, les chenilles tissent un nid soyeux dans lequel elles passeront la journée pour profiter des rayons du soleil. Elles en sortent la nuit pour s’alimenter, se déplaçant en « procession ». La cohésion de la file en déplacement est assurée par le contact tactile de soie à soie.Au printemps, la colonie, conduite généralement par une femelle, quitte le nid, toujours en procession pour gagner au sol un endroit bien ensoleillé et s’enfouir dans un trou où chacune des chenilles va tisser son cocon pour démarrer son processus de transformation en chrysalide.Au bout de plusieurs mois, voire plusieurs années, les chrysalides sont transformées en papillon qui sortent de terre. Le cycle peut alors reprendre par accouplement de la femelle et du mâle qui meurt un ou deux jours après, alors que la femelle s’envole vers une branche pour pondre jusqu’à 220 œufs avant de mourir aussi. Les petites chenilles éclosent 30 à 45 jours après la ponte.

Si leurs longs poils (soies) sont inoffensifs, c ’est au troisième stade que les chenilles développent des poils urticants. En cas d’agression, les poils sont expulsés dans l’air.

Leur fort caractère urticant peut provoquer d’importantes réactions allergiques : démangeaisons, œdèmes (au niveau des mains, du cou, du visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires (asthme). Les atteintes de l’oeil peuvent avoir des conséquences graves si les poils ne sont pas rapidement retirés.

Il est dangereux de manipuler un nid même vide et même le fait de se tenir au-dessous d’un nid de chenilles processionnaires est suffisant pour déclencher les symptômes allergiques.

Le danger est particulièrement important pour les animaux domestiques : un chien atteint à la langue (qu’il peut avoir utilisé pour lécher les démangeaisons sur son corps) s’il n’est pas traité rapidement par des fortes doses de cortisone, risque la nécrose de la langue.

Le plus important est d’avoir le réflexe de rincer la langue et la cavité buccale à l’aide d’eau et de ne surtout pas frotter, ce qui pourrait alors briser des poils urticants et libérer ainsi plus de toxines, aggravant de fait le pronostic.

Pour un chien, le fait d’avaler une chenille processionnaire peut être mortel.

Empêcher le chien d’approcher des chenilles et de leurs nids n’est pas toujours facile, et il convient d’être particulièrement vigilant lorsque l’on se trouve dans une zone à risque.

Si malgré la surveillance le chien s’est trouvé en contact, il risque fort de se lécher à l’endroit où il a mal, provoquant alors des lésions bien plus graves. La langue va alors gonfler, le chien pouvant même selon le degré d’atteinte présenter une gêne respiratoire et des vomissement. Dans les cas les plus graves, une nécrose partielle de la langue peut être observée.

En cas de contact entre un chien et des chenilles processionnaires, les symptômes observés le plus fréquemment sont les suivants :

- une langue gonflée, de l’écume autour des babines, des frottements répétés du museau avec les pattes antérieures

Il est prudent de consulter rapidement un vétérinaire pour qu’il procède à un nettoyage en bonne et due forme.

Gestes de 1ère urgence en attendant la consultation vétérinaire :

1 – homéopathie ==> BOMBIX 3CH dès le contact à raison de 5 granules / 2 heures

2 – le contact du venin de la chenille processionnaire avec l’œil exige un rinçage immédiat à l’eau claire, pendant quelques minutes

3 – pommade buccale DYNEXAN 2% à appliquer sur la langue si elle est touchée. Ce produit n’est pas utilisé par les vétérinaires (médecine humaine) mais permet d’éviter la perte de la langue chez le chien (très largement testée par un éleveur qui a sauvé plusieurs chiens grâce à cette crème). Attention à NE PAS FROTTER lors de l’application !

4– essayer d’appliquer une bande adhésive pour enlever les poils urticants encore non implantés dans les muqueuses de la peau.

Il faudra de toute façon consulter et envisager de mettre en place un traitement à base de corticoïdes ou d’antihistaminiques.

N’oubliez donc pas de compléter votre trousse des 1ers secours … à toujours avoir sous la main !

Ces gestes sont valables pour vous-mêmes et vos enfants.


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

retenez bien :
si on ne réagit pas assez vite, le chien peut perdre l’organe qui est touché (langue, oeil,etc…) car les poils urticants de cette chenille nécrose les tissus.
Une fois un teckel qui avait été piqué et sur lequel il n’ont pas pu sauver la langue, a été obligé de lui coupé 1/4 de la langue afin que la nécrose n’évolue plus.
L’organe brûlé par le poison des chenilles, si les oedèmes sont importants, peut changer de couleur (noircir) et mourir. Exemple, une langue brûlée, si elle est très atteinte, en 24 heures, se noircit, puis elle durcit et les chairs meurent. Donc, en somme, si c’est un petit bout, ce n’est pas grave, si cela se passe à l’attache de la langue, c’est fatal. La langue va tomber… et un chien sans langue…je cite :
La semaine dernière un Berger Allemand de notre club canin a faillit mourir.
Dès que l’on se rend compte que le chien a touché une de ses chenilles le rincer abondamment à l’eau si c’est possible.. Et surtout, urgence chez le véto.

Dans la série urticants, mettez-y les crapauds. Effectivement, ce petit animal est toute aussi nuisible que les poils des chenilles.

 insecteschenille17.gifretour santé canine

Hallelujah Jeff Buckley

Posté : 8 avril, 2010 @ 10:31 dans g) MUSIC | Pas de commentaires »

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Cette chanson est de Léonard Cohen

Image de prévisualisation YouTube

Un lion nommé Christian…

Posté : 4 avril, 2010 @ 2:24 dans e) COUPS DE COEUR | Pas de commentaires »

Image de prévisualisation YouTube

 

En 2008 est apparu sur YouTube une vidéo extraordinaire, qui allait devenir un phénomène sur Internet. Elle montrait les retrouvailles émouvantes de deux jeunes gens avec Christian, le lion qui leur appartenait, avant qu’ils ne le laissent en Afrique aux bons soins de George Adamson (célèbre après le film Born Free), chargé de le réintroduire dans la vie sauvage.
Un lion nommé Christian raconte le parcours d’Anthony « Ace » Bourke et de John Rendall, partis d’Australie en 1969 pour vivre à Londres, et qui ont acheté un lionceau chez Harrods. Ils ont d’abord vécu tous les trois ensemble à King’s Road, où Christian est devenu une star locale. Mais il grandissait vite, trop vite, et même le jardin de l’église où il pouvait s’ébattre devenait trop petit pour lui. Comment Anthony et John pourraient-ils lui éviter d’être enfermé dans un zoo pour le reste de sa vie ?
Le hasard d’une rencontre a permis à Christian d’être envoyé au Kenya et confié à George Adamson. Anthony et John ne l’ont revu qu’un an plus tard. Aujourd’hui, grâce à Internet, leurs incroyables retrouvailles peuvent être admirées par des millions de personnes.
Ce récit unique et extraordinaire prend aujourd’hui une résonance mondiale, et deviendra sans aucun doute un nouveau grand classique de la littérature consacrée aux animaux.

 

L’histoire du Terre Neuve.

Posté : 2 avril, 2010 @ 2:01 dans t) L'ARDECHE MOUN POI | 9 commentaires »

 

L'histoire du Terre Neuve. dans t) L'ARDECHE MOUN POI 13680664_10201516096259551_5273223110550984398_n

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit  

Là où les vagues de l’océan se brisent sur le riff en une mousse bouillonnante est née une légende. Elle raconte qu’un jour Dieu, en contemplant sa création, aperçu, sur une île balayée par les vents et les tempêtes, un petit peuple de pêcheurs. Les hommes y luttaient courageusement contre les forces d’une nature hostile, mais le gel de l’hiver et les côtes inabordables prélevaient leur tribu en vies humaines. Malgré tout, ils restaient bravement sur cette terre avec un acharnement qui n’avait d’égal que leur courage.

 

Dieu fut pris de compassion pour ces hommes et se mit à réfléchir à ce qui pourrait diminuer leur souffrance. Il chercha parmi ses créatures celle qui pourrait remplir ce rôle, mais n’en trouva aucune. Alors il décida de la créer. Il prit le corps d’un ours : l’ossature puissante conviendrait au mieux pour lutter contre la fatigante rigueur et la fourrure le protégerait du froid. Pour en adoucir les formes, il prit un phoque, ce qui améliora ses qualités de nageur et sa rapidité à fendre les flots. Le regard de Dieu posé sur la mer croisa le dauphin dont la vivacité et la curiosité pour les navires étaient exceptionnelles. Ses petits yeux amicaux trahissaient une âme sereine et son amour des humains allait jusqu’à leur sauver la vie. Ça, il ne fallait pas qu’il l’oublie ! Détail après détail surgit de la force magnifique du génie créateur un animal puissant avec un pelage brillant, fort et doux à la fois. Que lui manquait-il encore pour être doué d’une fidélité à toute épreuve, pour vivre aux côtés de l’homme jusqu’à lui offrir sa vie ?
Dieu mit alors dans sa poitrine un cœur de chien et le miracle se réalisa.
Depuis ce jour, l’homme possède un compagnon courageux, fort et fidèle:

LE TERRE NEUVE !

Extrait de E. Bruno, Il cane di Terranova. Mursia, Milano, 1991 (Traduction libre)

Le retriever de Terre-Neuve est une race de chien utilitaire, originaire de l’île de Terre-Neuve, Canada, à forte taille et présentant généralement une épaisse fourrure, noire ou noire et blanc ou marron, et même grise, mais c’est très rare. Reconnue pour sa beauté, sa force, sa loyauté, son courage et ses aptitudes aquatiques.
On le surnomme aussi NewFoundland, Newfie, Saint-Bernard des mers.
Ses pattes palmées, sa corpulence et sa docilité font du Terre-Neuve l’animal idéal pour le sauvetage, notamment en mer.

 

Ce chien doit son nom à l’île de Terre-Neuve, située à l’est du Canada.
Cependant, ses origines restent mystérieuses.
Pour certains, il aurait été amené sur cette île par les Vikings ou des pêcheurs nordiques et descendrait donc de chiens scandinaves.

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Réglisse

Pour d’autres, ce sont les colons européens qui l’y auraient introduit au 16e et 17e siècles.
Il descendrait du dogue du Tibet, à moins qu’il ne soit un proche parent du labrador.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

mais plus probablement, il proviendrait du mélange des chiens autochtones (Béothuks) de Terre-Neuve avec les gros «chiens d’ours» noirs introduits par les Vikings vers 1001. Jusqu’en 1610, les chiens des pêcheurs européens (parmi lesquels les mastifs portugais) contribuèrent à modifier la race mais sans en changer la nature fondamentale. Depuis 1610, la race est telle qu’on la connaît aujourd’hui. Les amérindiens Béothuks utilisaient sa force de traction pour tirer les claies lors de leurs déplacements saisonniers. Au fil des siècles, il se révéla très utile aux pêcheurs terre-neuviens dont il tractait les petites carrioles remplies de poisson (il existe un timbre canadien qui le représente tirant la petite charrette du Père Noël). On prétend même qu’il les accompagnait à la pêche et qu’il repêchait les poissons échappés du filet lors du relevage et même les pêcheurs passés par-dessus bord, ce qui serait à l’origine de sa vocation actuelle : le sauvetage aquatique. Il pouvait réaliser ce genre d’exploit grâce à une fourrure imperméable qui lui permet de rester plusieurs heures dans l’eau froide.
En cas de naufrage, il regagnait le rivage à la nage en serrant dans sa gueule un cordage qui lui avait été confié. Il pouvait ainsi donner l’alerte.
Il parait même que les terre-neuves sont capables de tirer jusqu’à une tonne dans l’eau !

 

                                                                                                         hebergeur image

 

Il est apparu en Europe au retour des pêcheurs de morue français, bretons et basques revenant des Grands Bancs.
Chien de berger, chasseur ou pêcheur, il a même été facteur en 1880, transportant le courrier sur l’île de Terre-Neuve.

 

 

On raconte qu’en tentant de fuir de l’île d’Elbe, Napoléon Bonaparte tomba à l’eau, en pleine nuit, en essayant de monter dans le bateau de ses fidèles soldats. Piètre nageur, il échappa à la noyade grâce au Terre-Neuve d’un pêcheur qui sauta à l’eau et le ramena sur le rivage.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 Le Terre Neuve a trois morphotypes principaux : l’américain, ( aux babines plus longues a tendance à plus baver) le canadien et le continental.

Ce chien possède un caractère très agréable. C’est un amoureux des hommes qui est fait pour vivre à ses côtés. D’une douceur exceptionnelle, il prodigue en permanence des marques d’affection à son entourage. Il ne représente aucun danger pour les enfants. Au contraire, il les adore et partage avec plaisir leurs jeux.
Ce n’est absolument pas un chien de garde. S’il saute sur un étranger, c’est pour lui faire la fête.
Très sociable, il cohabite avec tous les animaux de la maison.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit 

C’est un chien robuste qui n’a pas de problème de santé particulier. Son pelage imperméable lui permet de supporter les intempéries.
Par contre, il supporte mal la chaleur.

 

Le terre-Neuve apprend très vite. Son éducation ne pose aucun problème. Cela peut être  un chien d’appartement à condition de le promener très souvent.

Qu’est ce qu’un Terre-Neuve fait de ses journées à la Maison ? Que se soit en appartement, maison ou jardin la plupart du temps : Il dort !

 

 

Il a besoin d’espace et d’exercices. Il adore nager au point qu’il peut le faire jusqu’à l’épuisement pour sauver un baigneur en difficulté.
Ce chien n’est vraiment heureux qu’au bord de l’eau.

 

hebergeur image

 

Dimensions

66 à 71 cm selon le sexe pour 54 à 90 kg
Longévité moyenne de 13 ans

Avoir un Nours ( surnom du Terre Neuve).Oui, mais avez vous pensez à tous ces points ci-dessous :

Quand on se promène avec un Terre Neuve, hormis le fait qu’on crée toujours un engouement, la question est de savoir s’il faut une grande maison et un parc de plusieurs hectares pour que le Terre Neuve soit heureux ?

Non, pas nécessairement mais…

La contre-partie est de sortir souvent le Nours, pour ses besoins hygiéniques (4 fois/jour étant le minimum) et de lui proposer une balade dans la nature pendant 1 heure ou plus 3 à 4 fois par semaine… donc il faut du temps.

Le Terre Neuve est un chien attachant et surtout très collé à ses maîtres ; Là où vous êtes il sera !

Etre seul en permanence dans un terrain de plusieurs hectares ne lui convient pas, mais il supporte bien les absences quotidiennes de ses maîtres.
Que se soit en appart, maison ou jardin le Terre Neuve y est épanouie du moment que l’on s’occupe de lui.

Le terre Neuve adore l’eau. Il adore nager avec son maître en lac ou rivière et mer aussi.

Il ne faut pas perdre de vue une chose importante chez le Terre-Neuve, c’est sa taille et sa force ; ainsi lorsqu’il creuse, il peut transformer votre superbe gazon Anglais en territoire lunaire apocalyptique en quelques minutes …

Il peut bousculer (involontairement) les jeunes enfants, vue son gabarit mais il fait preuve d’une extraordinaire douceur et d’une remarquable patience avec les enfants.

Le Terre-Neuve aime ronger et grignoter ses jouets ou des bâtons, s’il n’en a pas à disposition vos chaussures « Prada » ou/et « l’armoire Louis XIV » de l’arrière-Grand-tante peuvent très bien faire l’affaire !

Le Terre Neuve nécessite un brossage régulier sinon son poil se noue très vite. Il perd ses poils et vue la fourrure qu’il possède, il faut s’attendre à avoir des poils chez soi. Et certains Terre neuve bavent.

Un Terre Neuve mâle adulte peut atteindre 90 kgs ! Le papa de Réglisse avait ce poids là et c’est très impressionnant !!!
Il faut compter une moyenne 60 euros de nourriture par mois, c’est un budget à prévoir lorsqu’on adopte un Terre Neuve.

Compte tenu de sa taille, le Terre-Neuve est sujet aux torsions d’estomac. (cf hommage à Simba). Une sage précaution sera donc de fractionner sa nourriture au moins en deux repas et de le laisser au calme après ses repas.

 

Ne jamais donner de chocolat aux Terre-Neuve (et autres chiens en général) car un métabolite du chocolat contient la théobromine.
Cette dernière a une toxicité aiguë au bout d’environ 10g/kg de chien. Il sensuit des problèmes digestifs voir nerveux (insuffisance hépatique aiguë).
A savoir que d’autres aliments comme le café, l’avocat, l’oignon, le raisin sont aussi dangeureux pour les Terre-Neuve.

Et si le Terre Neuve a besoin de soins véterinaire, il faut savoir que les médicaments sont en fonction du poid du chien… à méditer…

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Réglisse qui sort de l’étang, avec des lentilles vertes sur le museau !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Le rocher du Terre Neuve entre Cassis et Bandol

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

La Légende du Terre-Neuve

 

Sur cette terre où, sur le récif, les vagues de l’océan viennent exploser en écume bouillonnante, la légende du Terre-Neuve est née.
 

Selon la légende, Dieu se retourna un jour pour contempler sa création et vit sur la petite île de Terre-Neuve une petite nation de pêcheurs. Endurcis par la température, ces hommes se battaient courageusement contre les éléments imprévisibles de la nature : le froid de l’hiver, le rivage le long des côtes prenaient leur dû et la mer réclamait souvent son tribut en sacrifice humain. Néanmoins, ils restèrent solidement enracinés, ces hommes de Terre-Neuve, avec une obstination qui n’avait d’égale que leur courage. Dieu le vit et, dans son infinie compassion, se demanda comment il pouvait alléger leurs souffrances. Il chercha parmi les créatures de la nature, mais n’en trouva aucune qui convenait. Aussi décida t-il d’une nouvelle création !
Il prit le corps de l’ours : sa structure osseuse convenait bien à un travail ardu et sa fourrure résistait bien au froid de l’île de Terre-Neuve. Puis il adoucit la silhouette, empruntant l’agilité et la souplesse au phoque qui possède toutes les qualités requises pour nager et se faufiler au travers des vagues. Se retournant vers la mer, il vit les dauphins enjoués suivre majestueusement les navires.
Leurs yeux doux et emplis de joie révélaient un tempérament si serein et une telle amitié pour l’homme qu’ils venaient souvent à son secours, l’arrachant à la mer. Oui, ils feraient partie, eux aussi, de la nouvelle créature. Quand il eût fini de modeler le tout, apparut alors dans ses bras un superbe animal à la fourrure noire et brillante, doux et puissant à la fois. Cette nouvelle créature verrait souvent sa fidélité et sa loyauté mises à l’épreuve, devant être capable de vivre aux côtés de l’homme et être prête à donner sa vie pour son maître.
C’est à ce moment que le seigneur mit un coeur dans la poitrine du chien et alors le miracle fût complet.

Depuis ce jour, ces hommes de la mer ont, à leurs côtés, un courageux compagnon, toujours fort, toujours bien attentionné, le Terre-Neuve.

(Source : http://www.acte49.fr/)

 

Le sauvetage de l’Ethie

 

Un des plus mémorables sauvetages à mettre à l’actif d’un Terre-Neuve est celui du bateau à vapeur Anglais  » Ethie  » en 1919.
Échoué sur les rochers de la côte pendant une violente tempête, les secours ne parvenaient pas à lancer leur bateau en raison du vent violent et des vagues immenses. Le Terre-Neuve « Tang », mascotte du bateau, eut l’ordre de regagner le rivage à la nage une corde entre les dents. Il y parvint enfin et une fois la corde tendue, une chaise y fut attachée.
Les 99 passagers de ce naufrage purent être sauvés, dont une petite fille de trois mois qui fut hâlée
dans un sac de voyage.

(Source : http://www.tnsportif.org/)

 

 

Sauvé par un chien !

 

Un matin de la semaine dernière, Mr Larivé, monté dans une frêle embarcation, pêchait en Seine, près du pont de Charenton, lorsque son canot, pris dans le remous causé par le passage d’un remorqueur, chavira et coula à pic. Le pilote du vapeur, qui ne s’était pas aperçu de l’accident, continua sa route, et Mr Larivé, dont les appels désespérés étaient restés sans écho, fut bientôt impuissant à regagner la berge. Fort heureusement, un magnifique chien de Terre-Neuve, appartenant à un habitant du voisinage, entendit les cris du naufragé ; il sauta par-dessus le petit mur de la propriété de son maître et se jeta à l’eau.
A ce moment, Mr Larivé, à bout de forces, avait disparu sous les flots.Mais il put, dans un dernier effort, reparaître à la surface du fleuve. Aussitôt, l’animal le saisit par un bras et, nageant avec vigueur, ramena sur la berge le naufragé.
Celui-ci avait perdu connaissance. Des passants qui avaient assisté à la scène de sauvetage le retirèrent de l’eau et lui prodiguèrent des soins. Après une demi-heure d’efforts, Mr Larivé fut rappelé à la vie.

(Source : Le petit parisien, date inconnue, consulté sur http://terreneuve55.free.fr/)

 

 

Une catastrophe évitée grâce au flair d’un chien

 

Le capitaine Neilsen, qui commande le paquebot Portonia, vient de rentrer à Boston d’un voyage à Cuba. Il a raconté que le navire et l’équipage ont été sauvés d’un désastre grâce à la vigilance du terre-neuve du bord. Le Portonia naviguait dans un épais brouillard, lorsque le chien se mit à hurler et à courir d’un bout du pont à l’autre. Il continua ce manège pendant quelques minutes, ce qui éveilla l’attention de l’équipage. Mais les vigies n’apercevaient toujours rien. Toutefois, le capitaine, alarmé par l’inquiétude que manifestait le terre-neuve, donna l’ordre de ralentir la marche du paquebot. Peu de temps après, le Portonia se trouva au milieu d’une flottille de barques de pêcheurs. S’il avait gardé sa vitesse, une collision très grave se serait sans doute produite. Le terre neuve qui a évité un désastre est né à bord de ce bâtiment et a toujours vécu sur mer.

(Source : Le Petit Journal du 8 septembre 1912, consulté sur http://terreneuve55.free.fr/)

 

L’histoire de Mauï

Une chienne appartenant à un Strasbourgeois a sauvé trois baigneurs à Propriano, en Corse du Sud, avant de se noyer.
Héroïque Mauï. Mardi, ce terre-neuve de 21 mois appartenant à Pascal Brockly, 29 ans, de Strasbourg, a accompli un réel exploit. En fin de journée, trois baigneurs se sont retrouvés en difficulté à 150 m au large de la plage dePortigliolo, balayée par les rouleaux. Aussitôt, Mauï, son maître et un autre homme ont plongé à leur secours. Entraînée depuis son plus jeune âge au sein du club de sauvetage nautique Terre-Neuve 67, la chienne a alors effectué un éreintant périple dans une mer agitée pour ramener au sec les touristes à bout de force (deux Néerlandais et un Britannique), ainsi que son maître. Mais près du rivage, alors que le terre-neuve faiblissait, une série de grosses vagues l’ont écrasé sur le fond. Les baigneurs pouvaient pour leur part s’agripper à une petite planche de surf.

 

 

 

Vraisemblablement assommée, la tête maintenue dans l’eau, Mauï n’a pas refait surface.

 

Tous les nageurs ont pu être sauvés, même si Pascal Brockly a été victime d’un malaise qui lui a valu une courte hospitalisation.
A Oberbronn, Jean-Marie Lazarus, président du club Terre-Neuve 67, s’est déclaré hier peiné par cette affaire. Il connaissait bien la chienne Mauï puisqu’elle formait avec son maître l’une des sept équipes initiées dans le Bas-Rhin au sauvetage aquatique, susceptibles à ce titre d’intervenir pour la sécurité civile.

En Corse du Sud, où il passe ses vacances, Pascal Brockly s’est dit pour sa part partagé entre deux sentiments. Fier bien sûr de l’exploit accompli par son chien qui a sauvé des vies humaines, jusqu’au sacrifice de la sienne. Mais aussi en colère contre des inconscients n’hésitant pas à se baigner alors que le drapeau rouge flottait sur le littoral proprianais.

Le préfet de Corse, Bernard Bonnet, a annoncé que Pascal Brockly recevra la médaille de bronze du courage et du dévouement. Récompense qu’il dédiera sans doute à son compagnon disparu, qui devait passer en octobre un examen officiel de chien de sauvetage.

(Source : http://www.terreneuve67.com/Dernières Nouvelles D’Alsace, Vendredi 31 Juillet 1998.

hebergeur image

 

La photo de la plaque souvenir qui se trouve sur la base d’entrainement des TN 67, base où cette magnifique chienne a été formée.

hebergeur image

 

 

 

Voici une thèse d’une jeune étudiante de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, très intéressante :

pdf dans t) L'ARDECHE MOUN POI thesesurletn.pdf

attendre 2 minutes environ ( téléchargement)

110411011910673837973083

 

Sarah Blasko

Posté : 2 avril, 2010 @ 11:02 dans g) MUSIC | Pas de commentaires »

Image de prévisualisation YouTube

L’histoire du terre neuve

Posté : 2 avril, 2010 @ 7:24 dans i) LE TERRE NEUVE | Pas de commentaires »

L'histoire du terre neuve dans i) LE TERRE NEUVE 13680664_10201516096259551_5273223110550984398_n-300x300

 

Bichon Tartuffe Bébé Crâne ... |
ROMANE |
Un univers d'évasion ...! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le P'tit Sourisseau
| catiafilipa
| Il était une fois Gisèle