Benvenguda

L'Ardèche, moun poî

Archive pour la catégorie 'd) JEAN FERRAT'

Le poète a sa médiathèque.

Posté : 16 juin, 2011 @ 1:58 dans d) JEAN FERRAT | Pas de commentaires »

hebergeur image

Jean ferrat : 1 an déjà…

Posté : 11 mars, 2011 @ 1:38 dans d) JEAN FERRAT | Pas de commentaires »

 

 

Image de prévisualisation YouTube  

Image de prévisualisation YouTube

 

 

hebergeur image

 

hebergeur image

Hommage à Jean Ferrat

Posté : 14 mars, 2010 @ 3:15 dans d) JEAN FERRAT | Pas de commentaires »

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Jean Ferrat il y a 20 ans, heureux dans sa maison en Ardèche.

 

 

Photos de Jean Ferrat prises dans sa maison à Antraigues, il y a vingt ans lors d’une interview.
Il est seul ou accompagné d’un de ses chiens dont le jeune Berger, Eldorado.
Ces
photos ont été faites en mars-avril de l’année 1990.
C’était pour un reportage destiné au magazine du Conseil général de l’Ardèche qui est paru en juillet 1990 (N°22).
Jean Ferrat avait accueilli le journaliste avec beaucoup de gentillesse et l’avait autorisé à le photographier.

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Jean Ferrat

Posté : 13 mars, 2010 @ 12:28 dans d) JEAN FERRAT | 2 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image de prévisualisation YouTube

C’est avec grande tristesse que je viens d’apprendre le décès de Jean
Ferrat. J’avais une profonde admiration pour le chanteur-poète, mais
également pour l’homme, au service de tous les combats et de
la fraternité des peuples. Son intégrité, sa discrétion m’ont toujours
profondément touché. Il a su se préserver des médias et du show
business. Ils nous restent ses merveilleuses chansons. Certaines m’ont
arraché des larmes…Homme irremplaçable, inoubliable
qui laissera à tout jamais dans les mémoires, le souvenir d’un homme d’exception…

hebergeur image

- Nom : Jean Ferrat (né Tenenbaum), chanteur, auteur, poète

- Né le : 26 décembre 1930 à Vaucresson

- Décédé le : 13 mars 2010 à Aubenas

Dernier de quatre enfants d’une famille modeste qui s’installe à Versailles
en 1935, il poursuit se études au collège Jules Ferry. Son père est
joaillier et sa mère fleuriste. Durant la guerre, son père, qui est juif, est
déporté par les nazis et meurt à Auschwitz (il fut sauvé par des
communistes à qui il voua une reconnaissance éternelle). A quinze ans, il
doit donc quitter le lycée pour travailler afin d’aider financièrement sa
famille. Il commence en même temps des études de chimie et devient aide-
chimiste jusqu’en 1954, année de ses premières auditions. Déjà, à cette
époque, il est attiré par la musique et le théâtre.

Au début des années 1950, il entre dans une troupe de théâtre, compose
quelques chansons et joue de la guitare dans un orchestre de jazz.
Il passe sans grand succès quelques auditions, fait des passages au cabaret
sous le nom de Jean Laroche, et ne se décourageant pas, décide de se
consacrer exclusivement à la musique. Le jeune guitariste prend ensuite le
pseudonyme de Frank Noël, avant d’opter pour Jean Ferrat (d’après la
ville : Saint-jean-Cap-Ferrat)

Ainsi en 1956, il met en musique Les yeux d’Elsa, poème de Louis Aragon
dont il est un admirateur. C’est André Claveau, alors en vogue, qui
interprète la chanson et apporte à Jean Ferrat un peu de notoriété. Il se
produit alors au cabaret parisien. La Colombe de Michel Valette, en
première partie de Guy Béart.

En 1958, il sort chez Vogue son premier 45 tours, mais ne rencontre
guère de succès .Un jeune chanteuse, Christine Sèvres, reprend quelques
unes de ses chansons. Il l’épousera en 1961. C’est la rencontre en 1959
de Gérard Meys, qui deviendra son éditeur et ami, qui relance sa carrière,
il signe chez Decca et l’année suivante, sort son second 45 tours avec la
chanson « Ma Môme », qui est son premier succès et passe sur les radios.

En 1966, le succès étant venu pour Jean Ferrat, Vogue rééditera ce 45
tours sous le label Pap4, label bon marché destiné à la grande distribution,
style « Prisunic ». Sa rencontre avec Alin Gouaguer, qui signera ses premiers
arrangements sous le pseudo de MiltonLewis, sera par ailleurs décisive.
Ce dernier deviendra ensuite l’arrangeur attitré de Jean Ferrat.

Son premier 33 tours sort en 1961 et reçoit le prix de la SACEM.
Il entame alors une longue carrière, émaillée de difficultés avec la censure.
En effet Jean Ferrat a toujours été un chanteur engagé. Il écrira ses
textes ou mettra en musique ceux de ses amis poètes, Henri Gougaud, Georges Coulonges
ou Guy Thomas..

En 1962, il fait la connaissance d’Isabelle Aubret. Un véritable coup de
foudre amical lie les deux artistes.
Jean Ferrat lui écrit « Deux enfants au
soleil » un des titres majeur de la chanteuse, et lui propose la première
partie de sa tournée qu’il démarre alors. Il compose une chanson sur des
paroles écrites par Philippe Pauletto qu’il publie en 1970, et qui sera
ensuite interprétée par Isabelle Aubret : « Tout ce que j’aime »

Il a aussi composé une chanson de Michèle Senlis pour Jacques Boyer et
Jean-Louis Stain au début des années 60 et qui sera , dans les années
70, réécrite partiellement et interprété par Daniel Guichard « Mon vieux ».
Jean Ferrat habitait dans la commune d’Antraigues-sur-Volane en
Ardèche (sa terre d’adoption), qui lui inspira d’ailleurs la chanson
« La Montagne ». Il décéda le 13 mars à l’hôpital d’Aubenas.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/x5oepy

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/xco5ur

jeanferrat.pps

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Reportage de 1985

http://www.ina.fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/I00015437/jean-ferrat-la-maison-et-le-jardin-d-antraigues.fr.html

Blog sur Jean Ferrat

http://pb60.e-monsite.com/accueil.html

Image de prévisualisation YouTube

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

c6nvt3hc.gif

Oural Ouralou

Posté : 6 novembre, 2009 @ 9:21 dans d) JEAN FERRAT, p) 30 MILLIONS D'AMIS | Pas de commentaires »

OURAL OURALOU de Jean Ferrat

 Très bel Hommage à son Chien

c6nvt3hc.gif

C’est dans l’aube chère à Verlaine
Que tu courais notre domaine
Humant l’
air des quatre saisons
Odeurs de thym et de bruyère
Sous tes pattes fraîches légères
S’élevaient comme une oraison
Berger des landes familières
Tu vivais digne et solitaire
Animal doué de raison
J’écris ce jour anniversaire
Où tu reposes sous la terre
A deux pas de notre maison

Hourrah oural ouralou
Oural ouralou
Hourrah oural ouralou
Oural ouralou

c6nvt3hc.gif

On voit souvent des souveraines
A la place des rois qui règnent
Rien qu’en posant leurs yeux dessus
Il faut se méfier du paraître
De nous deux qui était le maître
Nous ne l’avons jamais bien su
Tu vécus la vie parisienne
La nuit sur les quais de la Seine
Les music-halls et les tournées
Et cette vie qui fût la mienne
Il me semble que tu l’entraînes
A la semelle de tes souliers

Hourrah oural ouralou
Oural ouralou
Hourrah oural ouralou
Oural ouralou

c6nvt3hc.gif

Jour après jour il faut l’admettre
Voir ceux qu’on aime disparaître
C’est ce qui fait vieillir trop tôt
Au paradis des chiens peut-être
Ton long museau à la fenêtre
Tu nous accueilleras bientôt
Au triple galop caracole
Je vois tes pattes qui s’envolent
Chevauchant l’herbe et les nuées
Le vent siffle dans ton pelage
Vole vole mon loup sauvage
Comme au temps des vertes années

Hourrah oural ouralou
Oural ouralou
Hourrah oural ouralou
Oural ouralou

c6nvt3hc.gif

 

hebergeur image

 

 

c6nvt3hc.gif

hebergeur image

c6nvt3hc.gif

hebergeur image

Image de prévisualisation YouTube

c6nvt3hc.gif   c6nvt3hc.gif

 

 

Bichon Tartuffe Bébé Crâne ... |
ROMANE |
Un univers d'évasion ...! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le P'tit Sourisseau
| catiafilipa
| Il était une fois Gisèle